Date de sortie

janvier 28, 2011

Oui, ce sera plus clair avec le site et les beaux plannings qui nous y attendront ! Mais profitons de notre tentative d’une news quotidienne ou presque jusqu’à la sortie pour aborder la question des dates de sortie.

Donc, à vue de nez (selon les questions de livraisons, notamment), vos libraires devraient avoir en rayon les premiers volumes d’Alamänder et d’Iluvendan aux alentours du 28/29 mars. Ce sera l’occasion de vous ruer en librairie pour faire vos emplettes, en acheter pour lire, pour collectionner, pour offrir. Bien évidemment, les exemplaires que vous pourrez avoir précommandés via le site des éditions HSN seront envoyés de façon que vous les receviez en même temps que l’arrivée en librairie, pour ne pas léser ceux qui veulent nous soutenir directement.

Publicités

Site web

janvier 27, 2011

Quelques mots pour ceux qui s’étonnent, s’inquiètent, ou grognent devant le spectacle d’un « site-blog ». Ceci est un mise en place temporaire, et un site web tout beau tout neuf est en préparation. Au programme, vous pourrez y trouver :

  • Les news (ça ne changera pas de maintenant, c’est un fait) ;
  • Des infos sur les titres publiés par les éditions HSN, sur les auteurs et illustrateurs ;
  • Le moyen de commander directement nos ouvrages (car la vente directe est, ne nous leurrons pas, un indispensable pour un petit éditeur) ;
  • Le moyen de commander directement nos ouvrages (non, ce n’est pas une redite, finissez de lire la phrase) en version numérique ;
  • Les dates de notre présence sur salon, les dates et lieux de signatures des auteurs (et ils vont trimer en librairies, ils le savent !)
  • Des moyens plus simples pour communiquer avec nous ;
  • Et plein d’autres choses, je vois le web designer sous peu… cet article du jour va lui mettre la pression !

Couvertures !

janvier 26, 2011

Peu de news ces derniers temps, mais les raisons sont nombreuses… celle en tête étant que les deux premiers livres des éditions HSN arriveront en librairie dans environ deux mois à présent, et que cela implique des urgences à boucler dans tous les sens.

Malgré tout, les couvertures de ces deux ouvrages, la réédition, pour une diffusion plus large qu’à l’époque, du premier volet de la saga Alamänder, Le T’sank, et l’édition tout court du premier volet de la « bilogie » Iluvendan, Rencontre avec Gaëria, ayant été finalisées aujourd’hui même, nous ne pouvons résister à l’envie de vous les proposer ici même.


Vive le vent

janvier 4, 2011

Et commençons avec le commencement : les Éditions de l’Homme Sans Nom vous souhaitent une belle et heureuse année 2011 ! Santé, bonheur, réussit, amour, tout ce que vous pouvez espérer. Si vous avez quelque chose à nous souhaiter, ce sera simple : des auteurs de génie qui vendent (car nous les avons, les auteurs de génie, maintenant, il faut qu’ils soient lus), des retirages, des devis imprimeurs défiant l’entendement, et une présence imposante sur les tables des libraires !


Des manuscrits

décembre 10, 2010

Salutations à vous, futur lecteurs des romans des éditions HSN.

Un petit billet, aujourd’hui, pour parler des manuscrits que nous avons reçus. Ils sont globalement lus, réfléchis, mais les réponses se font attendre pour beaucoup d’auteurs pleins d’espoir. Oui, nous avons pris pas mal – oui, bon, d’accord, beaucoup – de retard, mais les aléas des derniers mois n’ont pas réellement aidé. Par ailleurs, outre déterminer si les titres proposés sont d’une qualité suffisante pour être publiés (ce qui, pour ne pas nous aider, est dans l’ensemble le cas ; franchement, chers auteurs, arrêtez de nous proposer des lectures sympathiques), nous devons nous pencher sur une question bien plus déplaisante : un choix adapté à nos plannings et à notre ligne éditoriale. Les éditions HSN ont choisi de commencer avec un rythme de publication modéré, pour limiter les prises de risque (elles restent importantes, bien évidemment), et de croître dans le temps. Néanmoins, cela implique un choix stratégique de chaque œuvre qui pourrait être publiée, à la considérer dans le planning et dans la logique de nos publications. Quand nous publierons, rapidement nous l’espérons, un ou plusieurs titres par mois, il sera plus aisé de prendre des textes « qui nous plaisent » et dont on sait qu’ils toucheront le public, sans tellement nous fixer sur l’aspect cohérent et de « choix à veiller à ne pas louper quoi qu’il arrive ou presque ».

Parmi les textes que nous recevons, certains auraient besoin d’être retravaillés : ils sont plus que bons, mais il faudrait y consacrer du temps pour les rendre meilleurs. D’autres sont à la limite de notre ligne éditoriale, laquelle est déjà vaste. D’autres encore nous plaisent beaucoup, mais nous laissent craindre une réception mitigée du public. Parmi tous ces textes, nous devons faire des choix, et ces choix-ci sont longs à prendre. Il est important pour nous de trouver les bons textes à publier, les bons textes dont il faut discuter avec les auteurs pour une possible publication bien plus tard, et les bons textes que nous sommes désolés de refuser.

Donc, de nouveau, nos excuses aux auteurs qui attendent nos réponses ; sachez que vous n’êtes pas oubliés, que vos textes sur sur une pile de documents imprimés sur des feuilles jaunes ou bleu pâle (c’est plus joli :p) sont là pas loin. Nous vous demandons encore un peu de patience. Merci à vous et merci pour votre confiance.


Un nouvel extrait !

décembre 1, 2010

Comme promis hier, voici un extrait du second roman que les Éditions de l’Homme Sans Nom vont publier ; il s’agit du premier volume d’Iluvendan, Rencontre avec Gaeria. Un roman de fantasy à quatre mains, d’un classicisme plein d’élégance, qui propose quelques touches d’originalité, notamment dans la pointe de steampunk qui définit son univers. Plus d’infos sous peu, pour l’heure, nous vous offrons de découvrir le prologue du roman… et c’est par ici que ça se passe !


Gros morceau (mieux vaut prévenir)

novembre 30, 2010

Certains ont pu s’étonner, avec notre volonté de transparence annoncée, de voir disparaître un article sur le blog il y a de cela quelque temps. Cela fut fait afin de faciliter des négociations. Afin de ne pas avoir à tout redire en double, voici une copie du propos précédent :

Edit important à consulter en fin de message !
Bonsoir, amateurs de Éditions de l’Homme Sans Nom,
au programme d’aujourd’hui, quelques mots sur les premiers romans que nous allons publier, des changements étant peut-être à l’ordre du jour. Il n’est pas inconcevable pour les lecteurs qui connaissent le monde du livre de considérer combien tenir des délais, lorsqu’on se lance, est loin d’être évident. Ceux qui ont suivi nos errances en quête d’un diffuseur/distributeur ne seront pas surpris par ce fait. À partir de là, pendant que les négociations avancent, il est inévitable qu’on ne puisse pas retenir éternellement un auteur et on l’invite donc à prospecter de son côté… tout en priant pour régler les questions administratives le plus promptement possible. Le premier roman qui devait être publié par l’HSN, J – Le Protocole des Archanges, a ainsi trouvé preneur par ailleurs ; néanmoins, il s’agit d’un éditeur québécois qui va publier ce texte et, de plus, d’un éditeur spécialisé dans le livre numérique ET ne touchant pratiquement pas le territoire français. Nous sommes donc rentrés en contact avec eux pour déterminer s’il était possible de travailler main dans la main sur ce texte, afin que ce roman de très grande qualité puisse profiter de l’exposition qu’il mérite.
Dans le cas où un accord rapide serait trouvé, nous aurons le plaisir de démarrer sur une double publication pour notre lancement, avec J – Le Protocoles des Archanges, donc et le premier volet d’Alamänder. Suivrait, deux à trois mois plus tard, et selon les réflexions mises en place, soit le second volet d’Alamänder, soit le premier volet d’Illuvendan. Et, pour conclure l’année de publication, à quatre titres normalement, celui des deux précités qui n’aurait pas été publié avant l’été. Dans le cas d’un accord plus long à trouver autour de J (ou de pas d’accord du tout), nous nous tournerons vers le duo Alamänder/Illuvendan dès le lancement, et le second volet d’Alamänder suivra alors rapidement… et nous piocherons dans les romans destinés à notre seconde année de publications alors !
Pour ceux qui s’interrogent de la transparence assez massive des propos tenus, je tiens à être clair : tant que nous allons pouvoir nous le permettre, la transparence maximale sera un des buts des Éditions de l’Homme Sans Nom. Pas au point de nous en mordre les doigts, mais nous tenons à vous dévoiler au maximum nos rouages. Une approche comme une autre, mais qui nous tient à cœur.
Edit, donc ! : suite à un premier contact avec l’éditeur québécois de J et à la demande de celui-ci, je précise et corrige que cet éditeur n’est pas spécialisé dans le livre numérique, mais touche apparemment aussi à la publication papier, sur le territoire québécois essentiellement. Il est possible que le message ait laissé à penser le contraire ; de fait, un certain flou d’expression était potentiellement présent dans les propos ci-dessus. Mea culpa.

Donc, suite à la publication de ce message, et une prise de contact avec ledit éditeur, nous reçûmes un mail, dont nous ne dévoilerons tout de même pas la teneur, nous demandant expressément de ne plus annoncer que nous étions l’éditeur de J et de supprimer ce message. Ce qui, au final, marquait un début de communication sous le signe de l’incompréhension, puisque le message lui-même précisait clairement que les droits de J n’étaient plus en notre possession, et que supprimer le message aurait tendance à faire que le public ne serait plus au courant.

Au final, malgré diverses propositions de notre part (partenariat serré autour d’un ou plusieurs ouvrages, rachat des droits, acquisition des droits d’exploitation pour le territoire français, sur lequel cet éditeur n’est pas diffusé en librairie), aucun accord ne put être trouvé.  Nous confirmons donc la triste première impression : le roman de Cycy Ann Foyle ne sera au final pas publié par les Éditions de l’Homme Sans Nom. Nous avons supprimé bio de l’auteur et extrait du texte (transparence, oui, mais pas au point de communiquer activement sur ce titre !) ; pour l’heure, nous conservons les différentes news du site qui en parlaient : cela devrait sombrer dans l’oubli dans quelques semaines de nouvelles effrénées ! Nous souhaitons néanmoins, avec un évident regret, bonne chance à l’auteur… et nous concentrons à présent toutes nos forces sur les premières publications… sur lesquelles vous en saurez plus d’ici à la fin de la semaine !