Gros morceau (mieux vaut prévenir)

Certains ont pu s’étonner, avec notre volonté de transparence annoncée, de voir disparaître un article sur le blog il y a de cela quelque temps. Cela fut fait afin de faciliter des négociations. Afin de ne pas avoir à tout redire en double, voici une copie du propos précédent :

Edit important à consulter en fin de message !
Bonsoir, amateurs de Éditions de l’Homme Sans Nom,
au programme d’aujourd’hui, quelques mots sur les premiers romans que nous allons publier, des changements étant peut-être à l’ordre du jour. Il n’est pas inconcevable pour les lecteurs qui connaissent le monde du livre de considérer combien tenir des délais, lorsqu’on se lance, est loin d’être évident. Ceux qui ont suivi nos errances en quête d’un diffuseur/distributeur ne seront pas surpris par ce fait. À partir de là, pendant que les négociations avancent, il est inévitable qu’on ne puisse pas retenir éternellement un auteur et on l’invite donc à prospecter de son côté… tout en priant pour régler les questions administratives le plus promptement possible. Le premier roman qui devait être publié par l’HSN, J – Le Protocole des Archanges, a ainsi trouvé preneur par ailleurs ; néanmoins, il s’agit d’un éditeur québécois qui va publier ce texte et, de plus, d’un éditeur spécialisé dans le livre numérique ET ne touchant pratiquement pas le territoire français. Nous sommes donc rentrés en contact avec eux pour déterminer s’il était possible de travailler main dans la main sur ce texte, afin que ce roman de très grande qualité puisse profiter de l’exposition qu’il mérite.
Dans le cas où un accord rapide serait trouvé, nous aurons le plaisir de démarrer sur une double publication pour notre lancement, avec J – Le Protocoles des Archanges, donc et le premier volet d’Alamänder. Suivrait, deux à trois mois plus tard, et selon les réflexions mises en place, soit le second volet d’Alamänder, soit le premier volet d’Illuvendan. Et, pour conclure l’année de publication, à quatre titres normalement, celui des deux précités qui n’aurait pas été publié avant l’été. Dans le cas d’un accord plus long à trouver autour de J (ou de pas d’accord du tout), nous nous tournerons vers le duo Alamänder/Illuvendan dès le lancement, et le second volet d’Alamänder suivra alors rapidement… et nous piocherons dans les romans destinés à notre seconde année de publications alors !
Pour ceux qui s’interrogent de la transparence assez massive des propos tenus, je tiens à être clair : tant que nous allons pouvoir nous le permettre, la transparence maximale sera un des buts des Éditions de l’Homme Sans Nom. Pas au point de nous en mordre les doigts, mais nous tenons à vous dévoiler au maximum nos rouages. Une approche comme une autre, mais qui nous tient à cœur.
Edit, donc ! : suite à un premier contact avec l’éditeur québécois de J et à la demande de celui-ci, je précise et corrige que cet éditeur n’est pas spécialisé dans le livre numérique, mais touche apparemment aussi à la publication papier, sur le territoire québécois essentiellement. Il est possible que le message ait laissé à penser le contraire ; de fait, un certain flou d’expression était potentiellement présent dans les propos ci-dessus. Mea culpa.

Donc, suite à la publication de ce message, et une prise de contact avec ledit éditeur, nous reçûmes un mail, dont nous ne dévoilerons tout de même pas la teneur, nous demandant expressément de ne plus annoncer que nous étions l’éditeur de J et de supprimer ce message. Ce qui, au final, marquait un début de communication sous le signe de l’incompréhension, puisque le message lui-même précisait clairement que les droits de J n’étaient plus en notre possession, et que supprimer le message aurait tendance à faire que le public ne serait plus au courant.

Au final, malgré diverses propositions de notre part (partenariat serré autour d’un ou plusieurs ouvrages, rachat des droits, acquisition des droits d’exploitation pour le territoire français, sur lequel cet éditeur n’est pas diffusé en librairie), aucun accord ne put être trouvé.  Nous confirmons donc la triste première impression : le roman de Cycy Ann Foyle ne sera au final pas publié par les Éditions de l’Homme Sans Nom. Nous avons supprimé bio de l’auteur et extrait du texte (transparence, oui, mais pas au point de communiquer activement sur ce titre !) ; pour l’heure, nous conservons les différentes news du site qui en parlaient : cela devrait sombrer dans l’oubli dans quelques semaines de nouvelles effrénées ! Nous souhaitons néanmoins, avec un évident regret, bonne chance à l’auteur… et nous concentrons à présent toutes nos forces sur les premières publications… sur lesquelles vous en saurez plus d’ici à la fin de la semaine !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :